En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Conférence Dr G.DIEUZAIDE 17/05/2019 Rueil Malmaison
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Conférence Dr G.DIEUZAIDE 17/05/2019 Rueil Malmaison

Conferences_Rr-G.Dieuzaide-Rueil-Malmaison.jpg

Communiqué de presse


Mesdames, Messieurs,


  L’ensemble de la presse écrite et audio-visuelle est convié à une conférence d’importance pour alerter l'opinion publique sur les RISQUES DES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES SUR  NOTRE SANTE.  Cette conférence animée par le  Docteur GERARD DIEUZAIDE  se déroulera le 17  mai  2019 à Rueil Malmaison (au château de la petite Malmaison à 10 h 30) dont  l’organisateur est  l’ARRP-GROUP (regroupement des associations ARRP – Essonne et Fréquences Santé – Seine et Marne).
  Les ondes ont envahi notre quotidien, sans mot dire, et une prise de conscience de ses conséquences induit curiosité, interrogation, incrédulité ou mal-être réel. La spécificité de celles-ci peut être délétère et ne se limite pas à de simples questions techniques (puissance, fréquences, durée d'exposition).

  Les ondes peuvent nuire à notre santé, avec des symptômes très variés à des seuils bien inférieurs aux limites actuelles.
Des milliers d'études à comité de lecture relient une exposition prolongée aux ondes avec des pathologies graves comme pour certains cancers, la maladie d’Alzheimer ou le diabète de type 2, sans pour autant reconnaître, à ce jour, de liens de causalité formels selon les autorités de notre pays.

  Or, et c’est un fait, l'électrosensibilité est un sujet qui prend de l’envergure dans notre société de plus en plus mobile et connectée sans ‘’le fil à la patte’’. Certaines personnes sont devenues plus sensibles que d’autres face à la multiplicité et l’omniprésence de ces signaux  et deviennent EHS (Electro Hyper Sensibles).


  De nombreux médias relaient régulièrement des cas, de moins en moins isolés, de personnes en souffrance environnementale liée aux ondes et qui se retrouvent désocialisés  par un isolement forcé.


  Il est intéressant de noter la dichotomie qui existe entre l’Académie de Médecine qui nie l’existence de cette problématique de santé et la société civile qui la reconnaît à travers les différents jugements de tribunaux prononcés à l’avantage de personnes électro sensibles.

  L’ANSES (Agence Nationale de Santé et de l’Environnement Sanitaire) s’interroge légitimement  sur le fait ‘’que l’on est pas à l’abri de quelque chose d’incompris, qu'il manque des tests de provocation par exemple pour les ondes CPL des compteurs Linky et que les protocoles méthodologiques sont à revoir pour les études avec les ondes ‘’ !
  Un article du très renommé journal scientifique, The Lancet, daté du 17 avril 2019, a rendu publique la liste des agents dont il est proposé que la cancérogénicité soit évaluée ou réévaluée durant la période 2020-2024 par le Centre international de la recherche sur le Cancer (CIRC) qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
  En juin 2011, le CIRC a décidé de placer les ondes des radiofréquences de la téléphonie mobile dans la classe "2B", "peut être cancérogène pour l'homme", sur la base d'un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau associé à l'utilisation du téléphone portable.

 "Les preuves indiquant que le sans fil est cancérogène sont devenues plus nombreuses et ne peuvent plus être ignorées" et il ajoutait que les éléments de preuves publiées depuis 2011 remplissent les conditions requises pour reclasser le rayonnement des radiofréquences en tant qu'agent « Groupe 1 : cancérigène pour l'homme ".

  Les pouvoirs publics internationaux ne doivent plus faire la sourde oreille aux demandes de plus en plus nombreuses dans la communauté scientifique pour une prise en compte des risques sanitaires liées aux ondes de la téléphonie mobile. Tout particulièrement en plein scandale du Phonegate (tromperie et surexposition de milliards d'utilisateurs) et au moment où des industriels et des administrations veulent à tout prix imposer les technologies 5G."

  Le but de cette conférence est de démontrer par une méthode simple mais éprouvée (tests de provocation) que des personnes soumises à certains rayonnements électromagnétiques développent un handicap environnemental.


LA CONFÉRENCE BATIE SUR DES DÉMONSTRATIONS PAR VIDÉOS ET SUR DES VOLONTAIRES MONTRE CLAIREMENT SES  EFFETS VISIBLES.
Nous serions honorés de votre présence et de l’intérêt que vous porterez à cette manifestation, au profit de vos auditeurs ou lecteurs respectifs ;

  Pour l’ARRP-GROUP,


Date de création : 27/04/2019 17:40
Catégorie : - Lettres, documents
Page lue 418 fois