Vous êtes ici :   Accueil » Le Monde et Libé
   La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé...  2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon   
   Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux. Constructeur de Linky, William Hosono   
   Ce "non" d'un individu qui refuse soudainement d'obéir aux ordres affirme l'existence d'une frontière. La révolte ne consiste pas à repousser les frontières mais à les faire respecter.  Albert Camus     
    "L'article L1321-1 du code général des collectivités territoriales prévoit qu'en cas de transfert de compétence à un EPCI, les biens permettant l'exercice de cette compétence sont seulement "mis à disposition", sans transfert de propriété." Maître Blanche Magarinos-Rey, avocate en droit de l’environnement   
    « Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système. 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne   
   " L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble  20/09/2017   
   « Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis    
   "Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne   
   Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté » S. Royal   
   "Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis   
    « Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris   
   Co-Propriété : Linky devrait faire l'objet d'un vote en AG ! Certes pas de CPL dans la fibre optique ; mais la télévision devient elle aussi communicante et sert le commerce des Méga-Données. Or en co-propriété, la Fibre Optique (internet, TV,...) , implique obligatoirement un vote en Assemblée Générale   
   Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque, explique que la propriété privé est respectée par Enedis... Euh...   
   "Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. " Nicolas Hulot   
   Tous les médias, affolés par notre défiance, "décryptent" à longueur de page et d'antenne ! Ils décryptent notamment la sécurisation inviolable de nos données, la solidité du cryptage des systèmes numériques... Mais chaque jour apporte son lot de vol de données et d'exploits de hacker... Décrypter l'indécryptable ! Indécrottables et indescriptibles médias !   
   Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)   
   "L'obligation demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." sinon, l'eau est sèche, mais elle est mouillée ; je suis coupable, mais je suis innocent, ... Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque   
   Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi 13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible."   
   Orthographe : Les compteurs communicants espionnent en communiquant nos données ; les fabricants de chaussures gagnent leur vie en fabriquant des chaussures. les gaz suffocants tuent en suffoquant leurs victimes, Les arguments convaincants se valident en convainquant l'interlocuteur... Julien Constant   
   26/01/2011 - Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue ».   
   J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin   
   L’unité utilisée pour décrire la puissance du compteur, le kVa (kilovoltampère) qui ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque   
 
Nouveautés du site
(depuis 15 jours)
Articles
Blog
Articles
Blog
R E F U S E R : - Aucune procédure contre ceux qui refusent depuis le début du déploiement
Intimidation et harcèlement

Documents à télécharger   Le droit de dire Non !
Stéphane Lhomme : Les mensonges d'Enedis

Fiche illégale d'Enedis pour les poseurs
Lettre d'intimidation Enedis de septembre 2018
Modèle de lettre de réponse à Enedis
Autre modèle
Réponse anonymée d'un particulier

Maud Bigand :   21/10/2018       Bonjour,

Enedis essaie maintenant de faire mousser le cas de l'incendie de Prayols, en Ariège, pour tenter d'obliger les personnes ayant barricadé leur compteur à enlever les protections.
Ils ont donc fait une variante de la lettre-type qu'ils utilisent depuis un an, et dans laquelle ils annoncent des poursuites si l'on ne débarricadent pas sous 15 jours. Ces menaces ne sont pas mises à exécution à ce jour, même si le client refuse de débarricader.

Ce courrier peut intimider et il est très important de diffuser un modèle de réponse qui replace les choses en contexte.

J'en ai donc préparé un, que je vous transmets,
- en version word et pdf (Les parties en jaune sont celles à modifier)
- avec la pièce jointe attachée,
- et l'original de la lettre d'intimidation 2e version (anonymée) envoyée maintenant par Enedis
- ainsi qu'un autre modèle de lettre de réponse venant des Pyrénées Orientales.
J'y joins également une lettre anonymée d'une dame outrée de ces pratiques et qui avait souhaité leur répondre.

Merci de diffuser largement et rapidement.

Maud
(Porte parole Collectif touche Pas à Mon Compteur - 09, animatrice de l'émission Touche Pas à Mon Compteur sur Radio Transparence)

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

J'ai été reçu par l'élu en charge de l'Energie, la Défenseure des droits ("le tout numérique, c'est inéluctable...",) deux juges de conciliation., trois juristes. Mon impression est que les élus et responsables politiques sont dépassés par la puissance de la vague des compteurs communicants. Beaucoup n'en savent pas plus que nous, et souvent... bien moins ! 
Mais on ne m'a pas encore menacé de me mettre en prison. Comme je réponds tous les jours à des usagers effrayés (il y a de quoi) par l'agressivité des poseurs, je vous ajoute ceci :

J'ai envoyé mes LRAR ; j'ai reçu les accusés de réception.
Mais Enedis sonne ! Et j'ai en face de moi un employé bien décidé à obéir aux ordres qu'il a reçus ! 
J'ai le droit pour moi ; je ne me laisse pas intimider par le poseur : il n'a aucun pouvoir, que des menaces mensongères !

Je ne discute pas, je ne parle pas , je dis : "Bonjour, tenez ! "
Je garde près de ma porte, à portée de main la lettre aux poseurs. Alors je la lui donne : "C'est pour vous, lisez ceci et n'insistez plus !"  Et alors je ferme ma porte doucement mais fermement !  Téléchargez la lettre aux poseurs
Je donne aussi l'affiche qui est sur ma porte Télécharger l'affiche (MAJ juillet).

_-_-_-_-_-_

Harcèlement téléphonique

Mais je suis harcelé au téléphone ! Pour Refuser, il faut :

Raccrocher le téléphone  après avoir répété mécaniquement :"Tout par écrit, merci !"
si c'est un portable, il est facile de bloquer le correspondant).

Noter les dates et heures de appels pour courrier ultérieur (plainte au procureur de la république).

En lire plus

Lire la suite... Lire la suite

Documents à télécharger   Le droit de dire Non !
Stéphane Lhomme : Les mensonges d'Enedis

Fiche illégale d'Enedis pour les poseurs
Lettre d'intimidation Enedis de septembre 2018
Modèle de lettre de réponse à Enedis
Autre modèle
Réponse anonymée d'un particulier

Maud Bigand :   21/10/2018       Bonjour,

Enedis essaie maintenant de faire mousser le cas de l'incendie de Prayols, en Ariège, pour tenter d'obliger les personnes ayant barricadé leur compteur à enlever les protections.
Ils ont donc fait une variante de la lettre-type qu'ils utilisent depuis un an, et dans laquelle ils annoncent des poursuites si l'on ne débarricadent pas sous 15 jours. Ces menaces ne sont pas mises à exécution à ce jour, même si le client refuse de débarricader.

Ce courrier peut intimider et il est très important de diffuser un modèle de réponse qui replace les choses en contexte.

J'en ai donc préparé un, que je vous transmets,
- en version word et pdf (Les parties en jaune sont celles à modifier)
- avec la pièce jointe attachée,
- et l'original de la lettre d'intimidation 2e version (anonymée) envoyée maintenant par Enedis
- ainsi qu'un autre modèle de lettre de réponse venant des Pyrénées Orientales.
J'y joins également une lettre anonymée d'une dame outrée de ces pratiques et qui avait souhaité leur répondre.

Merci de diffuser largement et rapidement.

Maud
(Porte parole Collectif touche Pas à Mon Compteur - 09, animatrice de l'émission Touche Pas à Mon Compteur sur Radio Transparence)

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

J'ai été reçu par l'élu en charge de l'Energie, la Défenseure des droits ("le tout numérique, c'est inéluctable...",) deux juges de conciliation., trois juristes. Mon impression est que les élus et responsables politiques sont dépassés par la puissance de la vague des compteurs communicants. Beaucoup n'en savent pas plus que nous, et souvent... bien moins ! 
Mais on ne m'a pas encore menacé de me mettre en prison. Comme je réponds tous les jours à des usagers effrayés (il y a de quoi) par l'agressivité des poseurs, je vous ajoute ceci :

J'ai envoyé mes LRAR ; j'ai reçu les accusés de réception.
Mais Enedis sonne ! Et j'ai en face de moi un employé bien décidé à obéir aux ordres qu'il a reçus ! 
J'ai le droit pour moi ; je ne me laisse pas intimider par le poseur : il n'a aucun pouvoir, que des menaces mensongères !

Je ne discute pas, je ne parle pas , je dis : "Bonjour, tenez ! "
Je garde près de ma porte, à portée de main la lettre aux poseurs. Alors je la lui donne : "C'est pour vous, lisez ceci et n'insistez plus !"  Et alors je ferme ma porte doucement mais fermement !  Téléchargez la lettre aux poseurs
Je donne aussi l'affiche qui est sur ma porte Télécharger l'affiche (MAJ juillet).

_-_-_-_-_-_

Harcèlement téléphonique

Mais je suis harcelé au téléphone ! Pour Refuser, il faut :

Raccrocher le téléphone  après avoir répété mécaniquement :"Tout par écrit, merci !"
si c'est un portable, il est facile de bloquer le correspondant).

Noter les dates et heures de appels pour courrier ultérieur (plainte au procureur de la république).

En lire plus

Fermer Fermer

 ↑  
Jacques Michon WAZIER 59 : un maire modèle

Lettre de Jacques Michon à ses administrés (8 octobre)
Délibération du 12 juillet. Waziers
  La commune de Waziers refuse le déploiement du Linky sur son territoire.
Dans une démarche exemplaire, Jacques Michon se bat contre le harcèlement dont sont l'objet ses administrés. Le 5 octobre 2018, il a reçu l'adjoint au directeur territorial d'Enedis chargé du déploiement du compteur Linky : Aucune obligation d'accepter le compteur; pas de risque de tribunal, pas d'amendes. Le relevé annuel à 30 euros : rien n'a encore été décidé.

Lire la suite... Lire la suite

Lettre de Jacques Michon à ses administrés (8 octobre)
Délibération du 12 juillet. Waziers
  La commune de Waziers refuse le déploiement du Linky sur son territoire.
Dans une démarche exemplaire, Jacques Michon se bat contre le harcèlement dont sont l'objet ses administrés. Le 5 octobre 2018, il a reçu l'adjoint au directeur territorial d'Enedis chargé du déploiement du compteur Linky : Aucune obligation d'accepter le compteur; pas de risque de tribunal, pas d'amendes. Le relevé annuel à 30 euros : rien n'a encore été décidé.

Fermer Fermer

Julien Goodlife - Wifi - 432 Hz

Pendant qu'Enedis dérape, voilà un Rap qui frappe !

Julien Goodlife écrit bien et envoie bien ; ça balance et ça percute ; c'est quand même chouette l'intelligence  artificiellle  naturelle !

Lire la suite... Lire la suite

Pendant qu'Enedis dérape, voilà un Rap qui frappe !

Julien Goodlife écrit bien et envoie bien ; ça balance et ça percute ; c'est quand même chouette l'intelligence  artificiellle  naturelle !

Fermer Fermer

Réunion d'information ROUBAIX

Conf-LFI-2018-09-27.jpg

Lire la suite... Lire la suite

Linky : Le compteur-capteur communicant : toutes les questions

Toujours plus de brouillard d'ondes. Linky : ce compteur-capteur communicant concentre tous les aspects du monde-robot que les médias rendent chaque jour plus acceptable pour beaucoup de personnes. Après le GPS, le portable, le Wifi, le blue-tooth, le Wimax, le Zigbee, les jeux vidéo en réseau, la carte bleue, la carte Pass-Pass, les puces sous-cutanées, pourquoi la coupe serait-elle donc pleine ? Alors que la 4G n'est pas encore déployée complètement, la 5G s'annonce bruyamment (et cacophoniquement)

 ↑  
Santé et Compteurs Communicants

 ↑  
Stéphane Lhomme
Sites amis

StopLinkyMel.jpg

PRIARTEM.jpg

Robin des Toits.jpg

 ↑  
Photos
 ↑  
Lettre ouverte aux poseurs de compteurs communicants

Lettre ouverte aux poseurs de compteurs communicants, aux salariés d’Enedis et de ses multiples sous-traitants, qui sillonnent villes et campagnes de l’Hexagone pour installer à marche forcée les compteurs Linky et leurs relais. (Faut pas pucer, Le Batz, 81140 St Michel deVax)

Vous n’êtes pas sans savoir qu’une étonnante vague de refus des compteurs Linky, dits « intelligents », traverse la France depuis plusieurs mois. Cette opposition a ceci d’étonnant qu’elle est informelle et décentralisée, qu’elle se développe hors de toute structure politique ou syndicale constituée, et en dépit de la puissante propagande de votre groupe, Enedis – en dépit, aussi, de l’absence de contre-enquête de la part des grands médias sur les enjeux du projet Linky et les moyens utilisés pour le mettre en oeuvre. Même si vous êtes du côté du manche, peut-être connaissez-vous les raisons de ce refus porté par des centaines de milliers de personnes.
Lire la suite     Téléchargez ici

Lire la suite... Lire la suite

Lettre ouverte aux poseurs de compteurs communicants, aux salariés d’Enedis et de ses multiples sous-traitants, qui sillonnent villes et campagnes de l’Hexagone pour installer à marche forcée les compteurs Linky et leurs relais. (Faut pas pucer, Le Batz, 81140 St Michel deVax)

Vous n’êtes pas sans savoir qu’une étonnante vague de refus des compteurs Linky, dits « intelligents », traverse la France depuis plusieurs mois. Cette opposition a ceci d’étonnant qu’elle est informelle et décentralisée, qu’elle se développe hors de toute structure politique ou syndicale constituée, et en dépit de la puissante propagande de votre groupe, Enedis – en dépit, aussi, de l’absence de contre-enquête de la part des grands médias sur les enjeux du projet Linky et les moyens utilisés pour le mettre en oeuvre. Même si vous êtes du côté du manche, peut-être connaissez-vous les raisons de ce refus porté par des centaines de milliers de personnes.
Lire la suite     Téléchargez ici

Fermer Fermer

 ↑  
Compteur gaz
Compteurs eau
 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Connexion & Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  67778 visiteurs
  8 visiteurs en ligne

Connectés :
membresmomo59
 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.antilinkynord.fr/data/fr-articles.xml

Stéphane Lhomme

A l'heure des "fake news", divers médias se sont dotés de services chargés de démêler le vrai du faux. Or, les derniers évènements concernant les incendies de compteurs Linky amènent à se poser de sérieuses questions sur le professionnalisme de certains de ces "décodeurs" ou "facts-checkeurs".

Notons déjà que l'enquête n'est pour le moment menée (et mal menée) qu'à propos des accusations portées par les citoyens qui résistent au programme linky et, en l'occurrence, dénonce ces incendies et leurs conséquences : les "fact-checkeurs" oublient d'enquêter sur les nombreux incendies de compteurs Linky (voir pourtant de nombreux exemples ici : http://refus.linky.gazpar.free.fr/incendies-linky.htm)

Mais ils oublient aussi, de façon plus globale, d'enquêter sur les affirmations fumeuses de l'industriel Enedis comme "Le compteurs Linky permet de maîtriser sa consommation d'énergie", ou "Le compteur Linky est indispensable pour gérer le réseau électrique avec le développement des énergies renouvelables" : des allégations parfaitement gratuites, jamais démontrées, et pourtant reproduites telles quelles dans de nombreux articles ou reportages.

Mais revenons aux incendies de Linky. Alors que leurs médias respectifs se gardent traiter de ce problème gravissime, les checkeurs se précipitent par contre pour évaluer ce qu'en disent les opposants, en particulier l'accusation (portée par moi-même) selon laquelle "Le compteur Linky a fait son premier mort" lors d'un incendie qui a eu lieu le 7 mars à Laxou-Champ-le-Bœuf (Meurthe-et-Moselle).

Première curiosité, pas un seul de ces checkeurs ou décodeurs n'a jugé utile de me contacter pour avoir ma version de l'affaire. Si cela avait été le cas, ils auraient appris que mon accusation est certes basée sur des déductions, mais aussi sur des informations orales fiables.

Bien sûr, cela ne constitue pas une preuve absolue que c'est bien le compteur Linky qui est la cause du décès mais, par contre, RIEN ne permet non plus d'affirmer le contraire. Or, de façon plus que surprenante, et sans avoir mené la moindre enquête de terrain, les checkeurs/décodeurs prennent fait et cause pour la version officielle (celle de l'industriel et de l'Etat) et décrètent que l'accusation portée est fausse.


 
1) Le "check" de Libération

http://checknews.liberation.fr/question/55371/est-ce-quun-compteur-linky-est-a-lorigine-dun-incendie-mortel-sur-la-commune-de-laxou-champ-le-boeuf  

 Le 30 mars 2018, la "checkeuse" croit pouvoir éclaircir la situation en se contentant de citer… la préfecture, le procureur, et un "expert"(déclarations recueillies par le quotidien local). Curieuse conception de la recherche de la vérité, d'autant que l'ajour d'une vilénie (cf plus bas) permet de douter sérieusement de la bonne foi de la "checkeuse". Voyons cela d'un peu plus près.

Le préfet

Pour mémoire, le déploiement des Linky est un programme d'Etat et les préfets sont les bras armés de la répression en étant chargés, en particulier, d'attaquer en justice administrative toute délibération municipale "anti-Linky". Et pourtant il faudrait croire sur parole le préfet de Meurthe et Moselle qui, comme par hasard, dédouane totalement le Linky dans l'incendie de Laxou ?

Ce soupçon va bien sûr être taxé de "théorie du complot", mais est-il vraiment impensable qu'il existe une "vérité d'Etat" ayant pour objet de préserver les intérêts industriels et financiers gigantesque du programme Linky ? C'est au contraire une hypothèse parfaitement plausible, et même probable. La "checkeuse" de Libé vit-elle dans un monde de bisounours ? Croit-elle vraiment qu'Enedis et l'Etat attendent les bras croisés en espérant juste que le Linky ne soit pas mis en cause ?


Le procureur

Dans sa quête de la "vérité", la "checkeuse" de Libé fait aussi appel au procureur, oubliant que même la Cour européenne des Droits de l'Homme a signifié que le procureur de la République "n’est pas une autorité judiciaire" car "il lui manque en particulier l’indépendance à l’égard du pouvoir exécutif pour pouvoir être ainsi qualifié". Les allégations du procureur ne sont donc pas plus fiables que celles du préfet.

 
L' "expert" (et ses contradictions avec la version d'Enedis)

Quant à l' "expert", rappelons que la "checkeuse" se contente de citer le journal local qui cite le dit expert : on est loin du journalisme d'investigation. Du coup on ne sait pas qui est cet "expert", par qui il a été mandaté, quels peuvent être ses éventuels conflits d'intérêt : la journaliste n'a probablement pas jugé utile de se pencher sur ces "détails".

Mais ce qu'elle aurait toutefois pu noter, même sans sortir de son bureau, c'est la lourde contradiction entre la déclaration d'Enedis, qui prétend que "Le linky est intact", et celle de l'expert qui dit que… ce n'est pas un Linky !

Il a fallu que j'interpelle moi-même la checkeuse pour qu'elle se rende compte du problème… avant de l'évacuer avec un ajout lénifiant sans en tirer la moindre conclusion. Il est pourtant évident qu'on nous raconte des salades dans cette affaire. On va bien sûr nous ressortir la théorie du complot, mais est-ce notre faute si Enedis et l'expert ne sont même pas d'accord sur le modèle du compteur ?


Fact checkink ou fake checking ?

Dans un nouveau "check" publmié le 25 avril 2018 (http://checknews.liberation.fr/question/66121/les-compteurs-linky-ont-ils-vraiment-cause-la-mort-de-deux-personnes-comme-laffirme-stephane-lhomme), la journaliste prend encore plus nettement fait et cause pour la version d'Etat en écrivant noir sur blanc que "L'incendie à Laxou-champ-le-boeuf n'a pas été causé par un compteur Linky". Il s'agit là d'une affirmationtotalement gratuite, d'une allégation absolument pas démontrée.

Si elle n'est évidement pas tenue de prendre fait et cause pour notre point de vue, elle n'est pas supposée non plus adopter sans raison celui du camp du Linky. La moindre honnêteté de sa part serait de dire que, jusqu'à preuve du contraire (par exemple si elle se décidait à quitter son bureau pour aller enquêter sur place !), elle n'a pas les moyens de dire si oui ou non c'est le Linky qui a tué.


Une vilénie très significative

La partialité de la checkeuse est confirmée par une vilénie qu'elle a jugé utile de glisser au passage : sans qu'il n'y ait aucun lien avec l'affaire des incendies de Linky, elle rappelle que je suis un ancien militant du réseau "Sortir du nucléaire" et, pour en attester, elle met un lien qui envoie directement vers un article de Libé titré "Stéphane Lhomme évincé de Sortir du nucléaire" (http://www.liberation.fr/terre/2010/04/08/stephane-lhomme-evince-de-sortir-du-nucleaire_619825).

Et elle "oublie" consciencieusement de faire savoir que cette information est trompeuse puisque mon licenciement, conséquence d'une infiltration et d'une manipulation, a finalement été annulé et dédommagé (cf http://www.sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/procotole_sl.pdf).

Mais il est évident que, pour accréditer la thèse du militant anti-Linky qui raconterai n'importe quoi, il est plus efficace de citer une information qui lui est défavorable… quand bien même elle est contraire à la vérité (puisque inversée depuis) : méthode d'autant plus déplorable qu'elle vient d'une "chekeuse" censée rétablir la vérité et chasser les fake news ! (*)


 
2) Le risible "désintox" du Monde

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/04/28/l-intox-du-premier-mort-lie-au-compteur-linky_5292045_4355770.html

Le 28 avril 2018, les "Décodeurs" du Monde se réveillent avec un titre définitif : "L’intox du « premier mort lié au compteur Linky »", évoquant une "rumeur", annonçant prouver "Pourquoi c'est faux" et assénant que "Cette histoire a été en réalité montée en épingle par des sites peu scrupuleux".

Ces affirmations arrivant un mois après celles de libé, on se dit alors que les journalistes du Monde, contrairement à la "checkeuse" de Libération, ont pris le temps d'enquêter. Au contraire, leur article est expédié en quelques lignes même pas dignes du café du commerce.

Nos grands "enquêteurs" se sont contentés de prendre note de la thèse officielle qu'ils ont eux aussi trouvée dans les articles du quotidien local. Le procureur et le mystérieux "expert", déjà mis sur orbite par la chekeuse de Libé, sont à nouveau cités, de même que le communiqué d'Enedis (assurément impartial concernant son propre programme de compteurs communicants !) qui "dément tout lien entre le compteur électrique et le départ d’incendie". Ben voyons !

Pour faire bonne mesure, au cas où l'on n'aurait pas bien compris, les décodeurs répètent pour conclure que "La préfecture et Enedis ont démenti tout lien entre ce compteur et le départ des flammes". Voilà bien une grande enquête journalistique : reproduire la version d'une des deux parties (comme par hasard, celle des autorités).

De même que la "checkeuse" de Libé, les décodeurs reconnaissent la contradiction entre la version du fameux "expert" et celle d'Enedis sur la nature du compteur, mais eux-aussi sans en tirer le moindre enseignement, et sans que cela n'éveillent chez eux le moindre doute sur cette "vérité" officielle pourtant bien mouvante.

Les fins limiers du Monde écrivent que "Rien ne permet d’affirmer que le feu aurait un quelconque lien avec Linky", sans avouer que rien ne permet non plus d'écarter cette hypothèse. Mais à nouveau, au lieu d'enquêter, ils ont simplement choisi de reproduire la thèse de l'industriel et de l'Etat. Affligeant, surtout pour des gens censés rétablir la vérité.


  
Stéphane Lhomme 
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33) 
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

 

(*) Quand Libé a vraiment du mal avec la vérité
 
 

A propos de cet article (http://www.liberation.fr/terre/2010/04/08/stephane-lhomme-evince-de-sortir-du-nucleaire_619825), j'ai déjà demandé à Libération de bien vouloir ajouter sous le titre une mise à jour, même succincte, signalant que mon licenciement a été annulé, et qu'a été officiellement reconnu qu'il avait été "basé sur des accusations créées pour la circonstance" et mis en œuvre lors d'une AG "avant et pendant laquelle ont été utilisées des méthodes qui n'étaient ni justifiées ni acceptables" (cf http://www.sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/procotole_sl.pdf).

Libé s'est contenté de me répondre que la loi ne l'obligeait pas à faire une telle mise à jour. Mais moi je ne demande pas à ce que Libé soit "obligée" de faire ça, je demande à ce que Libé le fasse volontairement, non seulement parce que c'est justifié (puisque c'est la réalité) mais aussi parce que laisser en ligne tel quel cet article me porte grand tort : il est régulièrement mis en exergue par les pronucléaires et pro-Linky qui, fort malhonnêtement, l'utilisent pour "prouver" que je suis quelqu'un de "peu fiable" puisque j'ai même été "viré de Sortir du nucléaire" : ils se gardent bien (toute comme la checkeuse de Libé) de faire savoir que la situation a totalement été inversée depuis !

Tant que nous y sommes, mais c'est assurément beaucoup trop demander, on pourrait même imaginer que Libé fasse son travail et enquête enfin sur la curieuse continuité entre l'espionnage (physique et informatique) dont j'ai été l'objet par EDF et les RG en 2009 (cf nombreux articles ici : http://edf.espionnage.free.fr) et la fameuse "crise" survenue subitement dans le Réseau "Sortir du nucléaire" juste après, qui a permis mon éviction, et qui n'a jamais été expliquée...

 


Date de création : 30/04/2018 20:00
Catégorie : Stéphane Lhomme - Stéphane Lhomme
Page lue 1094 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Le Monde et Libé
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Mentions légales

guppy_love.pngCe site est créé et écrit par Julien Constant qui en est le directeur de la publication et en paie l'hébergement chez Nuxit. Les propos des contributeurs n'engagent que leur responsabilité, mais seront modérés conformément au bon sens et aux lois en vigueur. On ne trouvera sur ces pages aucune publicité, sauf pour dire tout le mal qu'on pense de la société du spectacle et du monde-machine...

Si ce que je fais ici,vous intéresse, vous vous inscrirez tout naturellement comme membre et aussi à la lettre d'information. Je ne suis pas une société, ni un organisme de bienfaisance, mais  un simple citoyen français, comme la plupart d'entre vous.
 

Ce site est propulsé par le gestionnaire de contenus dynamiques Guppy. C'est un excellent logiciel fabriqué en France par des français généreux, passionnés et talentueux. Il est né en 2002 (Alain Duveau) et reste à la pointe des évolutions techniques. Il fait une bonne partie du boulot tout seul, mais sans Intelligence Naturelle, Travail intense et envie de Dire, mieux vaut regarder des séries télé...

Mentions légales et politique de confidentialité de Anti Linky Nord

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) les présentes mentions légales sont portées à la connaissance des utilisateurs et visiteurs du site : Anti Linky Nord

Le site Anti Linky Nord est accessible à l’adresse suivante : https://www.antilinkynord.fr

L’accès et l’utilisation de Anti Linky Nord sont soumis aux présentes mentions légales détaillées ci-dessous ainsi qu’aux lois et/ou règlements applicables.

La connexion, l’accès et l’utilisation de ce site impliquent l’acceptation intégrale et sans réserve de toutes les dispositions des présentes mentions légales.

Ce site est affiché avec GuppY 5, un CMS libre respectant les bonnes pratiques, la sécurité, la vie privée et la protection des données personnelles des utilisateurs.


INFORMATIONS LEGALES

En vertu de l’article 6 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 (LCEN) l’identité des intervenants dans le cadre de la réalisation du site et de son suivi est portée à la connaissance des visiteurs :

- Le site Anti Linky Nord est édité par Julien Constant domicilié à Lille, 59, Contact du site en tant qu’administrateur du site et directeur de la publication.

- Le site est hébergé par la société LWS (Ligne Web Service) dont le siège est à 4, RUE GALVANI 75838 PARIS CEDEX 17 , +33 (0)1 77 62 30 03 , https://www.lws.fr/

- Tous les internautes qui naviguent, lisent, visionnent et utilisent le site Anti Linky Nord sont considérés comme utilisateurs.

- En utilisant le site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de ces conditions et les avoir acceptées, celles-ci pourront être modifiées à tout moment et sans préavis. Je ne saurais être tenu pour responsable en aucune manière d’une mauvaise utilisation du service.


PROPRIETE INTELLECTUELLE

Tout le contenu du présent site, incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont sous licence CeCILL ou sous la licence d'origine pour les scripts utilisés.

Toute reprise d'article, de nouvelle, de billet, de documentations diverses ou de posts sur le forum de Anti Linky Nord devra comporter une citation de la source avec un lien direct vers l'original.

Pour toute demande d'autorisation ou d'information, veuillez me contacter par la page Contact du site. Des conditions spécifiques sont prévues pour la presse.


POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE

Conformément aux dispositions de l’article 5 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données des utilisateurs respectent les principes suivants :

  • Les données ne peuvent être collectées et traitées qu’avec le consentement de l’utilisateur propriétaire des données.
     
  •  La collecte et le traitement des données sont limitées au maximum pour l’affichage du site, pour les commentaires, pour les messages sur le forum, pour le traitement des préférences des membres. Chaque membre peut modifier, supprimer ses préférences à tout moment.
     
  • L’éditeur du site s’engage à garantir l’intégrité et la confidentialité des données collectées.

Conformément aux exigences de l’article 6 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données à caractère personnel n’interviennent que si l’utilisateur a expressément consenti au traitement.


Les données à caractère personnel collectées sur le site sont :

  • pour les visiteurs : le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans un formulaire contact, commentaires, forum,
     
  • pour les membres :  le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans le formulaire d’inscription avec leur traitement pour la sauvegarde des préférences.

L’hébergement des données du site Anti Linky Nord est assuré par la société 

NUXIT - GROUPE MAGIC ONLINE

134 Avenue du Président Wilson
93512 Montreuil Cedex – France

Les données collectées et traitées par le site sont exclusivement hébergées et traitées en France.

L’éditeur de Anti Linky Nord assure le traitement et la protection des données, il peut être contacté par la page Contact de ce site.


Les droits de l’utilisateur et les procédures de mise en œuvre des droits de l’utilisateur

Conformément à la réglementation, l’utilisateur possède les droits énumérés ci-dessous, pour faire droit à sa demande, il est tenu de communiquer ses nom, prénom et adresse courriel,

L’éditeur du site est tenu de répondre à l’utilisateur dans un délai de trente jours maximum.

  • Droit d’accès, de rectification et droit à l’oubli
    L’utilisateur peut prendre connaissance, mettre à jour,modifier ou demander la suppression des données le concernant par la page Contact du site. S’il en possède un, l’utilisateur peut supprimer son compte en cliquant sur « Mon compte » dans la boite Préférences, puis en supprimant ses préférences.
     
  • Droit à la portabilité des données
    L’utilisateur peut demander la portabilité des données personnelles détenues pas le site en faisant une demande par la page contact du site.
     
  • Droit à la limitation et à l’opposition du traitement des données
    L’utilisateur a le droit de s’opposer au traitement des données par le site sans que le site puisse refuser.
     
  • Droit de déterminer le sort des données après la mort
    Il est rappelé à l’utilisateur qu’il peut organiser le devenir de ses données collectées et traitées s’il décède, conformément à la loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016.
     
  • Droit de saisir l’autorité de contrôle compétente
    Si l’éditeur du site décide de ne pas répondre à la demande de l’utilisateur, et si celui-ci souhaite contester cette décision, il est en droit de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) - https://www.cnil.fr – ou tout juge compétent.


Obligations du responsable du traitement des données

L’éditeur du site s'engage à protéger les données à caractère personnel collectées, à ne pas les transmettre à des tiers hormis dans un cadre judiciaire, à notifier l'utilisateur en cas de rectification ou de suppression des données.

Sur le site Anti Linky Nord, le protocole https est utilisé, une protection admin est mise en place, la mise à jour est appliquée à chaque sortie d’une nouvelle version de GuppY pour une meilleure protection des données personnelles.

Dans le cas où l'intégrité, la confidentialité ou la sécurité des données à caractère personnel de l'utilisateur est compromise, le responsable du traitement s'engage à informer l'utilisateur par tout moyen.


Cookies

Le site a recours aux techniques de "cookies" lui permettant de traiter des statistiques et des informations sur le trafic, de faciliter la navigation et d'améliorer le service pour le confort de l'utilisateur.

Pour l'utilisation de fichiers "cookies" impliquant la sauvegarde et l'analyse de données à caractère personnel, le consentement de l'utilisateur est nécessairement demandé.

Ce consentement de l'utilisateur est considéré comme valide pour une durée de 365 jours . A l'issue de cette période, le site demandera à nouveau l'autorisation de l'utilisateur pour enregistrer des fichiers "cookies" sur son disque dur.


1. Opposition de l'utilisateur à l'utilisation de fichiers "cookies" par le site

Il est porté à la connaissance de l'utilisateur qu'il peut s'opposer à l'enregistrement de ces "cookies" en configurant son logiciel de navigation.

Dans le cas où l'utilisateur décide de désactiver les fichiers "cookies", il pourra poursuivre sa navigation sur le site. Toutefois, tout dysfonctionnement du site provoqué par cette manipulation ne pourrait être considéré comme étant du fait de l'éditeur du site.


2. Description des fichiers "cookies" utilisés par le site

L'éditeur du site attire l'attention de l'utilisateur sur le fait que les cookies suivants sont utilisés lors de sa navigation :

- pour les visiteurs : GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, leur durée de vie est la durée de la connexion.

- pour les membres connectés :  GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, GuppYUser5, leur durée de vie est de 365 jours, sauf si vous vous déconnectez, dans ce cas ils seront supprimés, à la reconnexion ils seront recréés.

- pour les utilisateurs de services :  GuppYPost5 (blog, forum, livre d'or, nouvelles, recommander, réactions aux articles), GuppYPref5 (inscriptions, connexion, administration), GuppYContact5 (contact avancé), GuppYAdmPref5 (administration), GuppYConnect5 (connexion, administration).

Depuis la version 5.02.06 de GuppY, les cookies GuppYPref5, GuppYConnect5, GuppYCrypt, GuppYUser5 sont cryptés pour la sécurité du contenu, avec la possibilité de changer la clé de cryptage pour l’éditeur du site.

En naviguant sur le site, il est porté à connaissance de l'utilisateur que des fichiers "cookies" de tiers peuvent être enregistrés.

De plus, le site intègre des boutons de réseaux sociaux, permettant à l'utilisateur de partager son activité sur le site. Des fichiers "cookies" de ces réseaux sociaux sont par conséquent susceptibles d'être stockés sur l'ordinateur de l'utilisateur lorsqu'il utilise ces fonctionnalités.

L'attention de l'utilisateur est portée sur le fait que ces sites disposent de politiques de confidentialité propres, possiblement différentes de celles présentées ici.

L'éditeur du site invite les utilisateurs à consulter les politiques de confidentialité et de gestions des données personnelles de ces sites.


LOI APPLICABLE ET JURIDICTION

Les présentes Mentions Légales sont régies par la loi française. En cas de différend et à défaut d'accord amiable, le litige sera porté devant les tribunaux français conformément aux règles de compétence en vigueur.
 

CONTACT

Pour tout signalement de contenus ou d'activités illicites, l'utilisateur peut contacter l'éditeur par la page Contact de ce site ou par courrier recommandé avec accusé de réception adressé à l'éditeur aux coordonnées précisées dans les présentes mentions légales.




Petit rappel ; ne soyons pas naïfs : il semble que la CNIL, qui laisse les multi-nationales, les "start-up" et les marchands de mégadonnées (cf. Informatica) faire commerce de nos habitudes de vie, la CNIL donc, c'est SEULEMENT une dizaine de personnes. Les internets (il y en a au moins deux) sont une jungle qu'observent, de l'intérieur et de l'extérieur, les chimpanzés du futur et du présent, ou ceux qui sont implicitement et inconsciemment considérés comme tels. La RGPD n'y changera rien. Et n'aura aucune incidence sur l'expansion et les ravages du commerce et du piratage des données.

De plus, depuis toujours, je veille à ne pas diffuser les adresses courriel de mes correspondants, sur ce site, mais aussi sur les autres médias de l'internet. Ainsi j'utilise la fonction Cci des courrielleurs, conforme à l'article 9 du Code Civil, et dont je constate que beaucoup d'internautes ne font aucun cas...

Mise à jour 26 mai 2018 : le 25 mai 2018 est entré en application le Règlement Général sur la protection des Données(RGPD/GDPR) - Règlement européen n°2016/679, dit Règlement Général sur la Protection des Données du 14 avril 2016. Celui-ci vise notamment à protéger vos données personnelles, c'est-à-dire toutes les informations qui permettent de vous identifier. Je m'engage à ne pas céder, vendre ou transférer de quelconque manière les données personnelles à un tiers sans le consentement écrit et préalable de l'internaute. 

 ↑  
Webmaster - Infos