Vous êtes ici :   Accueil » Echec aux "checkeurs"
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Echec aux "checkeurs"

Stéphane Lhomme via listes.ouvaton.coop   7 nov. 2018 22:09
Bonsoir,

Quelques nouvelles me concernant (dans le cadre de notre combat contre Linky) : 

A) suite à mon décryptage du petit jeu malsain des "décodeurs" et "news-checkeurs", un responsable de Libération m'a appelé aujourd'hui pour m'ordonner, sous peine de procédure en justice, de retirer le passage où j'estime que, en refusant d'évoquer le scandale de la censure de Promotelec, la "checkeuse" est co-responsable des futurs morts du Linky.

A ce jour, en l'absence de la moindre justification pour ce refus, je ne vois aucune raison de me dédire. J'ai toutefois décidé de réécrire le passage concerné pour mieux expliciter mon point de vue. Je remercie donc les personnes qui ont mis mon texte en ligne de bien vouloir noter que le passage "Déjà co-responsable des futurs morts du Linky par incendie" a été enlevé et remplacé par le 3) ci-dessous.

Cf la version à jour ici : http://refus.linky.gazpar.free.fr/mensonges-decodeurs.htm

B) Par ailleurs, j'ai été contacté par la Police pour enquête suite à une plainte déposée à mon encontre par Enedis du fait de cette affirmation (toujours par rapport aux incendies) : "Enedis est accusé par plusieurs victimes de venir au plus vite dès qu’un incendie de Linky est signalé afin de faire disparaître toutes les preuves et de prétendre, ensuite, que l’incendie provenait d’une autre cause".

Étant souvent en déplacement pour combattre Linky (je serai au salon Marjolaine pas plus tard que demain, 14h), je ne peux pas consacrer le temps nécessaire à préparer ma défense, aussi je remercie par avance celles et ceux qui auraient dans leurs archives des déclarations de victimes d'incendies qui témoignent de ce que Enedis vient tout nettoyer... Merci !

C) Enfin, je n'ai pas de nouvelles pour le moment des 4 procès qui me sont intentés par UFC-QueChoisir : après ma première victoire, la direction d'UFC a fait appel, j'attends la suite. Quant aux trois autres plaintes, le processus suit son cours et un premier procès est fixé pour le 8 novembre... 2019 ! Il faut savoir être patient, à suivre...

-- 
Bien cordialement
Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

3) Morts du Linky : quelle responsabilité pour les "décodeurs" et autres "news-checkers" ?

 

De façon étrangement similaire, la "décodeuse" du Monde et la "checkeuse" de Libération affirment comme une vérité absolue que le Linky n'a tué personne, alors que rien ne permet d'être ainsi affirmatif. Le minimum d'honnêteté leur commande pourtant de reconnaître qu'en fait elles n'en savent rien : recopier la position d'Enedis et des autorités n'est pas du journalisme.

 

Mais le pire est que l'une comme l'autre refusent obstinément et sans raison valable, malgré mes suggestions, d'évoquer la censure par Promotelec de sa propre alerte aux risques d'incendies en cas de pose du Linky. Est-ce parce que cette affaire contredit la position des autorités… et des deux journalistes ?

 

Il se trouve que l'information censurée permet précisément d'estimer que le Linky tue et, si ce n'est encore le cas, qu'il va inévitablement tuer : probablement sous pression d'Enedis et EDF, Promotelec prend le risque de condamner des gens pour protéger les intérêts industriels du programme Linky.

 

Ce véritable scandale est un sujet qui relève parfaitement de la mission des journalistes et, justement, la "décodeuse" du Monde et la "checkeuse" de Libération traitent du compteur Linky et des risques d'incendie. Des articles sur la censure dePromotelec pourraient à la fois avertir des usagers du risque qu'ils courent, mais éventuellement aussi contraindrePromotelec à rétablir son alerte et même à la diffuser largement.

 

On peut donc estimer que, en refusant délibérément et de façon incompréhensible d'évoquer cette censure véritablement criminelle, ces journalistes se rendent co-responsables des futurs morts du Linky par incendie.

 


Date de création : 08/11/2018 17:14
Catégorie : Stéphane Lhomme -
Page lue 11158 fois