Vous êtes ici :   Accueil » Montauban Tatoueuse Electro-Hypersensiblee
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Montauban Tatoueuse Electro-Hypersensiblee

LA DEPECHE.jpg

,
https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/28/2931719-electrosensible-cette-tatoueuse-fuit-montauban-pour-travailler.html

Electrosensible, cette tatoueuse fuit Montauban pour travailler

Fabienne Gatelet a déménagé son entreprise de Montauban à Labastide-du-Temple. La tatoueuse impute ce déplacement à des raisons médicales. Elle serait électrosensible : un mal non reconnu.

Déménager comme seule alternative aux ondes. Voilà le choix que Fabienne Gatelet, tatoueuse, a dû faire en début d'année quand elle s'est découverte électrosensible. Après des années de douleurs, de symptômes inexpliqués, cette ancienne Montalbanaise à fait ses valises avec son compagnon pour fuir les ondes et l'électricité ambiante qui règnent en ville. Plus que son foyer, c'est également son entreprise qu'elle a dû déplacer à Labastide-du-Temple. Un changement de vie.

Labastide-du-Temple plutôt que Montauban

C'est le 9 octobre 2017 que Fabienne Gatelet se découvre électrosensible. «Cela a mis sept ans à définir ce que j'avais. Les médecins me disaient dépressive. J'ai vachement l'air dépressive ! J'ai fait des IRM, scanners et autres de la tête aux pieds, dans tous les sens. Mais à part me dire que j'étais un phénomène, rien.» Tout s'enchaîne ensuite pour Fabienne. «Je suis allé faire des analyses sur Paris. Mon cerveau serait mal oxygéné, à hauteur de 40 % en moins par rapport à la norme.» Mais actuellement, pas de statut de maladie pour ceux qui seraient électrosensibles (lire plus bas). C'est donc à ses frais et d'elle-même, avec son compagnon, qu'elle décide de tout quitter à Montauban pour chercher du répit dans un village. C'est en mai, après un départ précipité de la ville, qu'elle rouvre son salon, Le 147 by Fafe et Stef, à Labastide-du-Temple, le plus possible à l'écart des nuisances pour elle

Une antenne à 440 mètres

«La première antenne, quand nous sommes arrivés, était à 2 km. À Villebourbon, il y avait trois antennes autour. Juste en regardant les réseaux wifi des environs, il y en avait huit.» Afin de se prémunir des ondes et de l'électricité, chez elle, tous les câbles et toute l'électronique sont blindés. La seule façon pour cette tatoueuse de continuer à exercer son métier. «Si je pouvais, je l'aurai fait pour toute la maison mais… Cela a un coût.» Résultat, le salon de tatouage est probablement l'endroit le plus isolé de sa maison des ondes électromagnétiques qu'elle craint. Pour tatouer, son outil de travail devient également son ennemi. Mais Fabienne s'est adaptée. «Nous avons rallongé les câbles et ils sont blindés. Résultat, je ne suis pas à côté de l'alimentation. Je ne sens qu'une faible gêne grâce à cela.»

Mais depuis septembre, la tatoueuse fait face à un nouveau problème comme son compagnon l'indique sur les réseaux sociaux : une antenne relais a été installée à 440 mètres de sa maison. «J'avais appelé la mairie avant d'acheter. Dès qu'elle sera activée, tout recommencera comme à Montauban. Donc, soit c'est la guerre, mais seule je n'y arrivais pas, soit je quitte cet endroit pour sauvegarder ma santé.» Depuis, Fabienne Gatelet a lancé une pétition en ligne qui a déjà recueilli 724 signataires pour enlever l'antenne-relais. Une association pour sensibiliser sur ce «mal moderne» est également en voie de création.

Des symptômes reconnus sans le statut de maladie

Fin mars, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a reconnu la réalité des symptômes des personnes qui se disent électrosensibles. Un premier pas vers la compréhension de ces gens en souffrance bien qu'«aucune preuve expérimentale solide ne permet actuellement d'établir un lien de causalité entre l'exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes décrits». Ainsi l'électrosensibilité n'est pas considérée comme une maladie mais comme une intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques pendant que les recherches se poursuivent.


Date de création : 31/12/2018 18:45
Dernière modification : 05/01/2019 10:10
Catégorie : Témoignages - Presse
Page lue 1568 fois