En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Texte à méditer :   Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux. Constructeur de Linky, William Hosono                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
Texte à méditer :   Ce "non" d'un individu qui refuse soudainement d'obéir aux ordres affirme l'existence d'une frontière. La révolte ne consiste pas à repousser les frontières mais à les faire respecter.  Albert Camus                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              
Texte à méditer :    "L'article L1321-1 du code général des collectivités territoriales prévoit qu'en cas de transfert de compétence à un EPCI, les biens permettant l'exercice de cette compétence sont seulement "mis à disposition", sans transfert de propriété." Maître Blanche Magarinos-Rey, avocate en droit de l’environnement   
Texte à méditer :   « Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions..., ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système. 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne   
Texte à méditer :   L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble  20/09/2017   
Texte à méditer :   « Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis   
Texte à méditer :   "Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne   
Texte à méditer :  Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  S. Royal   
Texte à méditer :  "Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis  
Texte à méditer :   « Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris   
Texte à méditer :   Copropriété : La Fibre Optique (internet, TV,...) , implique obligatoirement un vote en Assemblée Générale. Pourquoi pas Linky ?   
Texte à méditer :   Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque, explique que la propriété privée est respectée par Enedis... Euh...   
Texte à méditer :   "Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. " Nicolas Hulot   
Texte à méditer :   Tous les médias, affolés par notre défiance, "décryptent" à longueur de page et d'antenne ! Ils décryptent notamment la sécurisation inviolable de nos données, la solidité du cryptage des systèmes numériques... Mais chaque jour apporte son lot de vol de données et d'exploits de hacker... Décrypter l'indécryptable ! Indécrottables et indescriptibles médias !                                 
Texte à méditer :   Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)      
Texte à méditer :   "L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque   
Texte à méditer :   Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi 13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible."   
Texte à méditer :   Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant   
Texte à méditer :   26/01/2011 - Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue   
Texte à méditer :   J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin   
Texte à méditer :   Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque. un abonnement 6 kW (30A) qui devient avec Linky 6 kVA : 
                                                                       Avant Linky  
:   230 V     X   30  A    = 6900 VA (Watts)
                                                                       Avec Linky6000 VA    /  230 V     = 26,08 A   
Texte à méditer :   L'économie circulaire, ça ne tourne pas rond, mais comme une chambre à air crevée, ça fuit gravement ! Julien Constant   
Texte à méditer :   Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar : nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose.   
Texte à méditer :   Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant.   
Texte à méditer :   NdR : Si ma pensée se résume à celle d'un compteur "presque pensant", c'est que je suis dans le coma. Julien Constant   
Texte à méditer :   Il est important, de rechercher et mettre en œuvre les conditions pour vivre dans un environnement à pollution électromagnétique aussi réduite que possible.  L’action d’un dispositif de compensation n’élimine jamais le rayonnement du CEM artificiel dont on veut se protéger. Patrice Goyaud, Physicien et Ingénieur retraité de EDF/RTE spécialiste du fonctionnement des réseaux électriques   Patrice Goyaud - Robin des toits
Texte à méditer :   Réveillons-nous ! Pour vaguement rivaliser avec la puissance de mémoire, la vitesse de pensée, l'analyse complexe insaisissable de notre petit cerveau, la richesse créative de notre esprit, les surprises incessantes que notre vie mentale crée, notre apprentissage permanent tous azimuts, il faut des quantités astronomiques de tonnes d'extraction de matière, des Terawatts d'électricité... Mais j'en vois déjà autour de moi qui auraient déjà bien besoin d'une...voiture autonome...   Julien Constant
Vous êtes ici :   Accueil » PARIS : Scandale des compteurs d'eau
    Imprimer la page...

PARIS : Scandale des compteurs d'eau

Pile soudée CR2032 : Linky, Gazpar et compteurs d'eau

pile-CR2032.jpg

Marianne      mars 2019
94.000 compteurs généraux d'eau de Paris prennent la direction de la poubelle parce qu'ils sont équipés de… piles non remplaçables ! Coût de cette mauvaise plaisanterie pour les Parisiens : 30 millions d'euros, soit 15 euros par tête de pipe. Après les fiascos des contrats de délégation de service public Autolib' et Vélib', c'est le dernier cafouillage en date de la majorité sortante.

Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume.
Par Emmanuel Lévy
Publié le 15/03/2019 à 17:00  

A la suite de la publication de nos révélations sur l'incroyable gaspillage de 30 millions d'euros pour remplacer à Paris des compteurs d'eau équipés de piles non remplaçables, la régie publique Eau de Paris, abondamment relayée par la maire Anne Hidalgo et ses adjoints, crie à la "fausse information". Pas de bol : nous avons le document.

C’est peu de dire qu'Eau de Paris, la régie municipale en charge de l’approvisionnement et de la distribution de la flotte dans la capitale, n’a pas apprécié l’article que nous lui avons consacré, intitulé dans le magazine de cette semaine : “Des compteurs d’eau jetables à 30 millions d’euros”. Et EDP d'accuser allègrement, dans un communiqué intitulé "Désintox" publié ce jeudi 14 mars, Marianne d'avoir propagé une "fausse information". En chœur, le refrain est relayé par nombre d’adjoints à la maire de Paris - dont la plus
concernée d’entre eux, Célia Blauel, qui préside EDP - et jusqu’à Anne
Hidalgo qui a retweeté le communiqué de presse de sa régie. Sauf que quand on monte à l'arbre de la "fake news", pour paraphraser un proverbe populaire, il faut avoir le cul propre…

Lire aussi
[Exclusif] Eau de Paris : l'incroyable gaspillage à 30 millions d'euros

La régie publique Eau de Paris s'est fait refourguer par Veolia et Suez des compteurs d'eau à la durée de vie très limitée.
Mais chut ! surtout, n'en parlons pas. Révélations.

Or, notre enquête est le fruit de plusieurs semaines de travail, au terme desquelles nous avons pu mettre la main sur une grande partie des échanges entre Eau de Paris et la préfecture de Paris-Ile-de-France, via le service de métrologie. Et si nous affirmons que les piles des 94.000 compteurs d'eau en question ne sont pas remplaçables, ce n’est pas parce que nous sommes allés les vérifier un à un… mais parce que c’est la régie elle-même qui l’écrit au service de métrologie !


Notre système de télé relève, alimenté par des piles non remplaçables, arrive en fin de vie…"

Dans une lettre datée du 17 novembre 2015, dont nous avons produit des extraits et que nous produisons ici dans son intégralité, Eau de Paris écrit noir sur blanc : "Notre système de télé relève, alimenté par des piles non remplaçables, arrive en fin de vie. Eau de Paris a décidé de renouveler ce système à partir de 2018. Cette opération nécessite le changement des compteurs, les têtes de télé relève n'étant pas toujours compatible (sic) avec ces derniers".

C’est donc bien au prétexte de ces problèmes de batterie qu'Eau de Paris obtient de la préfecture une dérogation à ses obligations légales, ce que Lionel Silvert, chef du service de métrologie d’Ile-de-France, annonce dans une lettre du 11 mars 2016.

Que la régie assure à présent le contraire plaira sans doute au préfet Cadot, patron des services de la préfecture d’Ile-de-France, ainsi qu’au service de métrologie, lesquels pourraient se sentir un peu abusés… Il ne faudra pas attendre longtemps. Mi-avril, selon nos informations, le contrôle d'Eau de Paris par les services de métrologie devrait permettre à Célia Blauel de faire une belle dissertation sur pile ou pas pile, et sur qui intoxique qui. En attendant, Marianne garde la face et lui souhaite bien du plaisir !


Date de création : 18/03/2019 18:02
Catégorie : Quelles économies ? - Quelles économies ?
Page lue 8668 fois