Nouvelle offensive judiciaire de masse contre Linky

LA DEPECHE.jpg

Nouvelle offensive judiciaire de masse contre Linky

La décision a été prononcée à Toulouse dans une ordonnance datant du 12 mars. Elle ne plaît pas du tout à Enedis...

https://www.ladepeche.fr/2019/02/19/nouvelle-offensive-judiciaire-de-masse-contre-le-compteur-linky,8024539.php

Publié le Lionel Laparade

L'avocat toulousain Christophe Léguevaques a plaidé ce mardi à Paris contre Enédis et son compteur Linky, dans le cadre d'une action collective qui réunit 120 personnes. Les plaignants dénoncent une atteinte à la vie privée et un risque d'exploitation de données personnelles et domestiques. Le jugement a été mis en délibéré au 19 mars.

https://www.planet.fr/societe-compteurs-linky-letrange-decision-dun-juge-contre-les-compteurs.1737674.29336.html?xtor=ES-10-%5BPlanet_Alerte_Infos%5D-20190320-%5BtestA%5D&tgu=5jWoAv

Une juge de référé a, par une ordonnance datant du 12 mars dernier et pour la première fois, interdit l’installation du compteur "intelligent". Elle a donné raison à plus d’une douzaine de plaignants pour des raisons de santé. "Il s’agit de personnes électro-hypersensibles dont la pathologie a été validée par un certificat médical", a précisé Maître Christophe Léguevaques à La Dépêche du Midi.

Plus que l’interdiction, la juge a également intimé à Enédis de "délivrer à proximité du logement des malades une électricité exempte de tout courant porteur en ligne, notamment dans les fréquences comprises entre 35 khz et 95 khz".

Les particuliers obtiendront-ils le droit de s’opposer légalement à la pose d’un compteur Linky à leur domicile ? C’est l’espoir de l’avocat toulousain Christophe Léguevaques et de son confrère Arnaud Durand qui ont plaidé ce mardi devant le tribunal de Paris pour le compte de 120 personnes dont les dossiers sont rassemblés dans le cadre d’une action collective contre le nouveau compteur électrique.

« Une atteinte à la vie privée »

Accusé de nombreux maux, Linky est soupçonné dans ce cas précis d’être trop "curieux", trop  « bavard », trop « intrusif ». C’est en tout cas l’angle d’attaque de Mes Léguevaques et Durand qui ont exposé aux magistrats les intentions d’Enedis d’utiliser à des fins commerciales les données récoltées par le nouveau compteur.

« Une atteinte à la vie privée »

Accusé de nombreux maux, Linky est soupçonné dans ce cas précis d’être trop "curieux", trop  « bavard », trop « intrusif ». C’est en tout cas l’angle d’attaque de Mes Léguevaques et Durand qui ont exposé aux magistrats les intentions d’Enedis d’utiliser à des fins commerciales les données récoltées par le nouveau compteur.

Lionel Laparade


Date de création : 21/03/2019 11:15
Catégorie : JUSTICE - Justice
Page lue 3389 fois