Que Choisir Reims : Linky favoriserait le « vol d’abonné » entre fournisseurs

Que Choisir Reims : Linky favoriserait le « vol d’abonné » entre fournisseurs

Cela n'est plus à démontrer  : pour l'UFC Que Choisir, le pilotage de nos vies électrifiées est rendu nécessaire par la multiplication des sources de production différentes, instituées en réseaux intelligents. Linky, comme ses cousins de par le monde, ne souffrirait donc que de quelques défauts de jeunesse, grandement exagérés par les idiots de mon acabit.

Mais parfois, dans une association locale Que Choisir, un militant bénévole s'échappe légèrement de la doctrine consoumissionaire de l'UFC ;  celui-là risque de se faire recadrer par Alain Bazot ! Mais nous on l'aime bien.

https://abonne.lunion.fr/id161270/article/2020-07-05/reims-le-lievre-souleve-propos-des-compteurs-linky-tient-toujours-la-route

Le lièvre soulevé à Reims à propos des compteurs Linky tient toujours la route.


   MIS EN LIGNE LE 5/07/2020 À 15:06


Une association assure que le compteur communicant facilite les « vols d’abonné » entre fournisseurs d’électricité. Énedis dément officiellement seulement.

Selon le spécialiste électricité d’UFC que choisir de Reims, le compteur Linky favoriserait le « vol d’abonné » entre fournisseurs.


Il a du mal à être démenti par Énédis (le distributeur officiel) : officiellement ce dernier soutient que ces vols sont impossibles, de façon plus officieuse il admet le contraire.

En tout état de cause, le nombre de cas de vol resterait limité.

Le compteur Linky fait encore parler de lui. Cette fois il se trouve au cœur d’un procès intenté (au sens figuré pour le moment) par l’association de consommateurs UFC que choisir, et plus précisément le spécialiste électricité de l’antenne de Reims, Christian Marréaud, la défense étant assurée par le distributeur officiel d’électricité en France Énedis.

Selon M. Marréaud, nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire, le fameux Linky favoriserait le « vol d’abonné» entre fournisseurs de courant. En deux mots, un fournisseur peu scrupuleux pourrait utiliser les infos accessibles sur le boîtier vert-jaune pour prétendre ensuite être le nouveau contractant avec le client, sans que celui-ci n’en sache rien (lire par ailleurs).

Un lièvre qui pourrait être fameux et viendrait allonger la liste des péchés déjà imputés, à tort ou à raison, au nouvel outil technologique. Sauf que ce lièvre ne tiendrait pas la route.

C’est du moins ce qu’affirme le nouveau directeur territorial d’Énedis pour la Marne, Frédéric Lajoux : « Je démens formellement ces informations au sujet de Linky, nous a-t-il déclaré. Elles sont totalement fausses. Pour deux raisons : la première, c’est que toutes les informations apparaissant sur le compteur Linky sont anonymes, on ne peut donc pas savoir, simplement à partir d’elles, à qui appartient le compteur ; la seconde, c’est qu’on ne peut pas faire un changement de fournisseur sans l’accord du client ! Le supposé voleur ne peut pas se présenter à nous simplement en disant qu’il est le nouveau fournisseur : il nous faut la preuve, c’est-à-dire un accord bien établi ! »

“Elle m’a dit que c’était possible”

Mais l’avocat des consommateurs ne s’avoue pas vaincu pour autant : « J’ai eu une discussion avec la directrice régionale d’Énedis pendant le confinement en mars à ce sujet, et elle m’a confirmé que ces vols étaient bien possibles ! Et mes collègues en région parisienne ont obtenu le même niveau de réponse ! »

Qui dit vrai, qui dit moins vrai ? Difficile à juger. Mais si vous constatez un jour que vous avez un nouveau fournisseur d’électricité sans que l’on vous ait demandé votre avis, contactez Christian Marréaud ; il se fera un plaisir d’étudier votre dossier pour voir s’il n’apporte pas de l’eau à son moulin.

 ANTOINE PARDESSUS

Contact : ufcreims  chez @  marne.ufcquechoisir.fr.


Il suffirait de connaître un seul numéro?


Selon Christian Marréaud, d’UFC que choisir à Reims, il suffirait à un fournisseur de se procurer un numéro, dit PDL, point de livraison, qui identifie chaque compteur d’électricité, pour ensuite prétendre être le nouveau fournisseur du client ; sur le menu déroulant du Linky, ce PDL apparaît sous l’appellation de PRM (point référence mesure).

Encore faut-il accéder au Linky ; c’est pourquoi seraient donc plus particulièrement exposés au « vol d’abonné » ceux dont le compteur est accessible depuis l’espace public. Une hypothèse que réfute cependant officiellement Enédis par l’intermédiaire de la directrice régionale Marie-Hélène Milot-Durin : « Pour effectuer un changement, tout fournisseur doit recueillir le consentement explicite et éclairé du consommateur, qui bénéficie en outre d’un droit de rétractation. Les mécanismes de changement de fournisseur sont strictement encadrés par la Commission de Régulation de l’Énergie et font l’objet de procédures de contrôle. »


Date de création : 11/07/2020 20:51
Catégorie : UFC QUE CHOISIR -
Page lue 1604 fois