En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Texte à méditer :   Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux. Constructeur de Linky, William Hosono                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
Texte à méditer :   Ce "non" d'un individu qui refuse soudainement d'obéir aux ordres affirme l'existence d'une frontière. La révolte ne consiste pas à repousser les frontières mais à les faire respecter.  Albert Camus                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              
Texte à méditer :    "L'article L1321-1 du code général des collectivités territoriales prévoit qu'en cas de transfert de compétence à un EPCI, les biens permettant l'exercice de cette compétence sont seulement "mis à disposition", sans transfert de propriété." Maître Blanche Magarinos-Rey, avocate en droit de l’environnement   
Texte à méditer :   « Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions..., ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système. 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne   
Texte à méditer :   L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble  20/09/2017   
Texte à méditer :   « Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis   
Texte à méditer :   "Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne   
Texte à méditer :  Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  S. Royal   
Texte à méditer :  "Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis  
Texte à méditer :   « Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris   
Texte à méditer :   Copropriété : La Fibre Optique (internet, TV,...) , implique obligatoirement un vote en Assemblée Générale. Pourquoi pas Linky ?   
Texte à méditer :   Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque, explique que la propriété privée est respectée par Enedis... Euh...   
Texte à méditer :   "Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. " Nicolas Hulot   
Texte à méditer :   Tous les médias, affolés par notre défiance, "décryptent" à longueur de page et d'antenne ! Ils décryptent notamment la sécurisation inviolable de nos données, la solidité du cryptage des systèmes numériques... Mais chaque jour apporte son lot de vol de données et d'exploits de hacker... Décrypter l'indécryptable ! Indécrottables et indescriptibles médias !                                 
Texte à méditer :   Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)      
Texte à méditer :   "L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque   
Texte à méditer :   Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi 13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible."   
Texte à méditer :   Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant   
Texte à méditer :   26/01/2011 - Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue   
Texte à méditer :   J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin   
Texte à méditer :   Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque. un abonnement 6 kW (30A) qui devient avec Linky 6 kVA : 
                                                                       Avant Linky  
:   230 V     X   30  A    = 6900 VA (Watts)
                                                                       Avec Linky6000 VA    /  230 V     = 26,08 A   
Texte à méditer :   L'économie circulaire, ça ne tourne pas rond, mais comme une chambre à air crevée, ça fuit gravement ! Julien Constant   
Texte à méditer :   Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar : nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose.   
Texte à méditer :   Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant.   
Texte à méditer :   NdR : Si ma pensée se résume à celle d'un compteur "presque pensant", c'est que je suis dans le coma. Julien Constant   
Texte à méditer :   Il est important, de rechercher et mettre en œuvre les conditions pour vivre dans un environnement à pollution électromagnétique aussi réduite que possible.  L’action d’un dispositif de compensation n’élimine jamais le rayonnement du CEM artificiel dont on veut se protéger. Patrice Goyaud, Physicien et Ingénieur retraité de EDF/RTE spécialiste du fonctionnement des réseaux électriques   Patrice Goyaud - Robin des toits
Texte à méditer :   Réveillons-nous ! Pour vaguement rivaliser avec la puissance de mémoire, la vitesse de pensée, l'analyse complexe insaisissable de notre petit cerveau, la richesse créative de notre esprit, les surprises incessantes que notre vie mentale crée, notre apprentissage permanent tous azimuts, il faut des quantités astronomiques de tonnes d'extraction de matière, des Terawatts d'électricité... Mais j'en vois déjà autour de moi qui auraient déjà bien besoin d'une...voiture autonome...   Julien Constant
Vous êtes ici :   Accueil » Le Havre facturations hallucinantes
    Imprimer la page...

Le Havre facturations hallucinantes

Au Havre, situation confuse autour de facturations hallucinantes d’un compteur Linky

Énergie. Depuis un an, Élise rencontre des problèmes liés à son compte d’électricité. L’adresse de livraison correspond à un autre quartier. Simple faute administrative ou histoire frauduleuse ? Elle cherche des solutions.

Alors que jamais avant Linky, les problèmes divers et variés de facturation n'avaient été si nombreux, la presse financée par la pub, c'est-à-dire par nous, continue à minimiser ce qui est une catastrophe pour les milliers d'usagers concernés

 Sommaire "Quelles économies ?"

L’affaire dure depuis un an. Après une séparation particulièrement difficile, Élise (le prénom a été changé) arrive dans un nouveau logement avec sa fille âgée de 6 mois fin 2018. En juillet 2019, ses abonnements électricité et gaz sont résiliés du jour au lendemain, sans explication. En comparant les numéros de compteurs, elle comprend qu’un voisin de palier a pris le numéro de son compteur de gaz en arrivant. Elle découvre par la même occasion que le numéro de livraison de son compteur Linky est utilisé par un autre client. L’adresse n’est même pas dans son immeuble, elle correspond à un bloc de maison plus loin, un autre quartier« En fait, je payais pour quelqu’un d’autre. La facturation a donc été suspendue dans un premier temps. »

La question du gaz est rapidement remise en ordre, mais pas l’électricité. Cette divergence d’adresses provoque des résiliations régulières. Depuis, la jeune femme a subi de nombreux aller-retour entre son fournisseur Engie, le fournisseur de la deuxième personne Eni, et le gestionnaire de réseau Enedis. « J’ai compté, en un an j’ai dû les appeler 60 à 70 fois. J’ai l’impression qu’on se moque de moi », raconte-t-elle. Quant à la personne à l’adresse non facturée, elle cumule deux compteurs électriques aux fournisseurs différents et n’a jamais répondu aux sollicitations des différentes institutions.

« On m’annonce que c’est réglé et ça recommence »

S’agit-il d’un acte malveillant ? D’une erreur administrative ou dans 

l’enregistrement du numéro ? Les questions restent en suspens. Fin 2019, Enedis s’est déplacé pour constater l’erreur. Pourtant, personne du service ACE, en charge de l’expertise, ne rappelle Élise. Quand elle finit par joindre un interlocuteur, on lui indique que son dossier a changé de mains. Il faut recommencer les démarches. « Chaque fois, on m’annonce que c’est réglé, et ça recommence, déplore Élise. Je paye, car dans ma situation, je ne peux pas me permettre de voir arriver l’huissier. Les agents au téléphone me disent qu’ils comprennent ma situation, mais s’ils comprenaient ce serait réglé. Je suis prélevée 900 €, on me fait un geste commercial de 50 €. Et pourtant je surveille ma consommation. » Le retour de l’hiver annonce de nouvelles craintes, en particulier avec une enfant.

Tous les jours, la jeune femme regarde sur son compte client en ligne si le contrat est bien indiqué, craignant une énième résiliation. Depuis mai, la situation est régularisée mais la facturation n’est pas régulière. Élise ne peut pas anticiper les prélèvements et vit dans la crainte d’un recommencement. « Rien ne prouve que je paye ma propre consommationIls font leurs rectifications, leurs magouilles et je suis prélevée sans qu’on me prévienne. Depuis un an, je comprends mieux certains aspects, mais je ne saisis pas tout », explique-t-elle.

Pendant le confinement, Élise a contacté les services de police afin d’éventuellement porter plainte pour détournement de compteur. Une fraude d’un autre âge que l’on penserait impossible avec l’informatisation. « Je ne sais plus quoi faire, vers qui me tourner. Je ne connais pas d’associations... », déclare la jeune femme. Lassée, Élise a contacté UFC-Que Choisir début 2020, et espère accéder enfin à une médiation.

Un cas exceptionnel

Selon Philippe Henet, adhérent bénévole à l’association UFC-Que Choisir, ce type de problème « relève de l’exceptionnel et paraît même très étonnant ». L’adhérent note qu’habituellement les cas liés à des compteurs d’électricité portent plutôt sur des problèmes de surconsommation ou d’appareils dysfonctionnels. « Nous avons très peu de dossiers. Souvent un accord à l’amiable est trouvé. » Même chose du côté d’Enedis, le problème semble rare. D’autant qu’il ne s’agit pas d’un homonyme ou d’un voisin de palier.

Contacté, Enedis est intervenu dans la journée pour vérifier le compteur. Tout semble en ordre, le point de livraison correspond désormais à l’adresse d’Élise, mis à part un blanc dans l’historique de la consommation électrique entre février et mai. La facturation étant à la charge du fournisseur, le gestionnaire estime que son rôle est achevé, à l’exception de cette « petite enquête ». « Une erreur de nom, numéro ou rue reste possible et l’acte demandé par le fournisseur peut être mal adressé », déclare Enedis.

Pour Élise, le problème de facturation reste inchangé. Eni assure qu’il n’a pas la main et Enedis que son travail est terminé. La jeune femme craint un recommencement, ne sachant toujours pas ce qui a provoqué le problème initial. Une affaire à suivre, donc. La jeune femme espère régulariser finalement, avant d’être elle-même à bout d’énergie...

Louise Boutard

Journaliste, agence locale du Havre

l.boutard@paris-normandie.fr


Date de création : 22/08/2020 11:15
Catégorie : Quelles économies ? - Quelles économies ?
Page lue 2086 fois