factures conséquentes depuis la pose d'un compteur Linky

Près de Bernay, elle reçoit des factures conséquentes depuis la pose d'un compteur Linky

Lucienne B., demeurant à Saint-Aubin-le-Vertueux (Eure), n'en a pas cru ses yeux lorsqu'elle a pris connaissance de ses dernières factures d'électricité. Elle les conteste.

https://actu.fr/normandie/bernay_27056/pres-de-bernay-elle-recoit-des-factures-consequentes-depuis-la-pose-d-un-compteur-linky_44193211.html

Par Jerome FluryPublié le  

600 € le 12 mars, plus de 900 le 12 mai, près de 500 le 12 juillet… Lucienne B. est allée de surprise en surprise en recevant ses dernières factures d’électricité. « Nous habitons dans la même maison depuis 2012 à Saint-Aubin-le-Vertueux, mes factures mensuelles étaient plutôt de l’ordre de 75 €. » Comment comprendre une telle évolution ? « Je soupçonne que le compteur Linky qui m’a été installé en octobre dernier est derrière tout cela. »

Première coupure en juin

En effet, à l’automne 2020, Lucienne B. avait fait un autre type de découverte : « nous n’étions pas prévenus, je rentre des courses, quelqu’un est en train d’installer le boîtier ». Était présent au domicile le conjoint de Lucienne B., malade et âgé. « Nous nous sommes aperçus aussi plus tard qu’il y avait un problème de point de livraison. »

À lire aussi

En avril, elle constate un prélèvement conséquent sur son compte bancaire, auquel elle s’oppose. En juin, elle voit l’électricité du domicile coupée. Elle appelle alors EDF, qui lui rétablit le courant dans la journée. « Mon conjoint, décédé depuis, était alors sous respirateur. » Gilbert Malhaire, qui préside à Brionne l’association Victimes d’EDF est scandalisé. « Je vais saisir la Confédération nationale du logement et monsieur Pascal Debruille », a avancé l’homme. « Ce problème est grave, je vais essayer d’aider cette personne. »

Une enquête interne pour vérifier

Lucienne B. vit avec une jeune fille de douze ans dans une maison « insalubre » à Saint-Aubin-le-Vertueux. « Nous n’avons plus d’eau chaude » et « les 23 000 € de travaux effectués depuis notre installation » n’ont pas permis d’améliorer les divers problèmes que connaît la bâtisse. Pour autant le chauffage est « au bois » et les factures d’électricité ne semblent pas devoir être si élevées. « J’ai quoi ici, un micro-ondes, une télévision ! », explique Lucienne B.

Ancienne assistante juridique, elle ne veut pas payer les factures qui lui sont demandées. « Payer signifierait reconnaître leur légalité, j’y suis opposée. » Le 5 août, son électricité a à nouveau été coupée. Cette fois, cela a duré près d’une semaine, jusqu’au 11 août. « Pour le moment, j’attends déjà les conclusions de l’enquête interne que mène EDF pour vérifier l’état réel de ma consommation », explique Lucienne B. Gilbert Malhaire s’était déjà mobilisé en 2016 lorsqu’une habitante de Brionne avait dû faire face à une demande de 8 000 €.


Date de création : 21/08/2021 07:51
Catégorie : Quelles économies ? -
Page lue 224 fois