Vous êtes ici :   Accueil » Il avait agressé un poseur de compteur Linky, un ancien élu du Var condamné
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Il avait agressé un poseur de compteur Linky, un ancien élu du Var condamné

Il avait agressé un poseur de compteur Linky, un ancien élu du Var condamné

https://www.varmatin.com/justice/il-avait-agresse-un-poseur-de-compteur-linky-un-ancien-elu-du-var-condamne-726206

Lire aussi : Altercation Var pose illégale Linky Stéphane Lhomme 2 mai 2018

À l’époque, l’affaire avait eu un retentissement national: le 30 avril 2018, en début d’après-midi, un élu de Bagnols-en-Forêt et son épouse avaient agressé en pleine rue un poseur de compteurs Linky. Frappé violemment au visage puis menacé de représailles s’il venait à créer "des emmerdes", celui-ci s’était vu octroyer cinq jours d’ITT. Mais atteint psychologiquement, il n’avait pas eu la force de reprendre son travail avant plusieurs mois.

À l’époque, la méfiance envers les compteurs Linky était à son paroxysme. À Bagnols-en-Forêt, comme dans d’autres communes, le conseil municipal avait ainsi voté une délibération autorisant les habitants à s’opposer à leur installation. Une décision attaquée devant le tribunal administratif de Toulon et jugée illégale depuis.

Aujourd’hui, la pression est retombée. Les compteurs Linky sont mieux acceptés, du moins pas la priorité des contestataires en ces temps de crise sanitaire. Et c’est dans l’anonymat d’une fin de journée d’octobre au tribunal correctionnel de Draguignan, pris en étau entre une affaire de violence conjugale et une autre d’abus de confiance que ce dossier arrive à la barre.

Miguel M.-S. et son épouse, tous deux 66 ans, se collent l’un à l’autre comme s’ils tentaient de ne faire qu’un. D’ailleurs, ils n’ont qu’une version à opposer au président Jean-Louis Galopin et à la procureure Laëtitia Pons. Du côté de la partie civile, l’installateur ne peut apporter la contradiction. Il est décédé il y a quelques mois, d’une cause tout autre que l’agression dont il avait été victime...

Expert en arts martiaux

"On partait faire des courses, racontent les prévenus d’une seule voix. Ce monsieur installait un compteur chez une voisine. En passant en voiture, on lui a dit qu’on ne voulait pas qu’il mette un Linky chez nous. Puis on est parti." Mais comme Thierry B. ne leur a pas répondu, le couple a eu un doute et effectue un demi-tour. "Il fallait qu’on ramène le chien aussi..."

C’est alors que le ton monte. Miguel M.-S. assure que l’installateur l’a traité de "vieux con" puis a sorti son téléphone portable pour les prendre en photo. Ce qui a eu le don d’énerver Dominique G.. "Je suis sortie du véhicule pour lui dire d’arrêter, explique-t-elle. Mais il m’a repoussée et je suis tombée..." Ayant peur pour son épouse, l’élu descend à son tour. Et va au contact de l’employé d’Insiema. Expert en arts martiaux, le mari anti-Linky assène un coup de poing et un coup de tête à Thierry B.. Sonné, en sang, l’installateur est ensuite menacé: "L’état de ta tête sera proportionnel aux emmerdes que tu m’apporteras..."

"Légitime défense" ou "mauvaise foi"?

Si, peu après les faits, Miguel M.-S. avait reconnu chez nos confrères du Figaro avoir fait "une connerie", il persiste désormais à dire que tout ceci est la faute de Thierry B., qui les a insultés et agressés, son épouse et lui. Une "légitime défense" qui amène leur conseil, Me Philippe Campolo, à plaider la relaxe.

Une « mauvaise foi caractérisée » en revanche aux yeux de Laëtitia Pons. "En quoi cette riposte est-elle justifiée? Parce qu’on vous a traités de vieux cons?" Ce comportement "indécent", les époux l’auront d’ailleurs lors de leurs auditions devant les gendarmes, accusant la victime "de jouer la comédie" en faisant "le mourant".

À l’époque, un autocollant, bien en vue sur leur compteur, indiquait aux poseurs que Miguel M.-S. et son épouse s’opposaient à l’installation d’un Linky. Thierry B. avait pour consigne de respecter ce choix, même si la pose de ces compteurs est une "obligation supra-nationale" comme l’indique l’avocate d’Enedis.


Date de création : 11/11/2021 16:20
Catégorie : Stéphane Lhomme -
Page lue 1011 fois