Vous êtes ici :   Accueil » Altercation Var pose illégale Linky
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Altercation Var pose illégale Linky

Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr
Communiqué du 2 mai 2018


Altercation dans le Var lors de la pose illégale d'un compteur Linky
Enedis et Macron coupables,
L'Association des maires de France muette

CollombMacron.jpg


- A Bagnols-en-Forêt (Var) comme dans de nombreuses autres communes, Enedis bafoue la délibération municipale "anti-Linky" en vigueur

- Très prompts à dénoncer les "atteintes à l'Etat de droit", MM Macron, Philippe et Collomb laissent Enedis bafouer la légalité partout en France

- Enedis pousse depuis des mois les installateurs à agresser les habitants qui refusent les Linky, il est donc inévitable que cela tourne mal tôt ou tard

- L'Association des maires de France et d'autres structures doivent sortir du silence et exiger le respect des délibérations municipales

Alors qu'il installait un compteur Linky de façon totalement illégale, c'est çà dire en violation d'une délibération municipale anti-Linky en vigueur, un sous-traitant d'Enedis aurait été l'objet d'une altercation. Si les circonstances de l'évènement ne sont pas encore clairement établies, il apparait toutefois qu'elles sont bien différentes de ce qui est rapporté par le quotidien régional : comme le font nombre de ses collègues, l'installateur de Linky aurait été extrêmement agressif et insultant vis à vis des habitants.

Mais il est des responsabilités qui sont d'ores et déjà parfaitement établies : celles de la direction de l'industriel Enedis, qui bafoue ouvertement la légalité en ne respectant pas les délibérations municipales en vigueur, et du pouvoir politique en place, à commencer par MM Macron, Philippe et Collomb, qui ne cessent de dénoncer les "atteintes à l'Etat de droit", avérées ou prétendues, mais qui couvrent pourtant cette politique d'installations illégales des Linky.

En l'occurrence, depuis le 1er juin 2016, est en vigueur à Bagnols-en-Forêt une délibération municipale (http://refus.linky.gazpar.free.fr/delib-BAGNOLS-en-F.pdf ) qui interdit dans toute la commune le remplacement des compteurs d'électricité par des Linky (erreur du journal local et de l'AFP qui parlent d'une délibération de "libre choix")

Il est important de préciser que, bien que cette délibération soit attaquée en justice administrative, elle est et reste en vigueur tant qu'elle n'est pas annulée par le tribunal administratif (à supposer qu'elle le soit au final).

Or, à Bagnols-en-Forêt comme dans des centaines de communes en France, la direction d'Enedis bafoue totalement la légalité en dépêchant ses sous-traitants, des sociétés privées sans foi ni loi, uniquement mues par les bonus versés par Enedis… avec l'argent des usagers.

La direction d'Enedis, les préfets, et de fait le ministre de l'intérieur et le Président de la République sont donc responsables et coupables de ces violations de la légalité républicaine mais aussi, de fait, des altercations causées par ces méthodes.

Il est d'ailleurs nécessaire de rappeler que, depuis des mois, ce sont bien les habitants qui sont les victimes des installateurs de compteurs Linky, et non l'inverse, comme en attestent de nombreux articles de presse (cf http://refus.linky.gazpar.free.fr/EXACTIONS-ENEDIS-LINKY.pdf )

Il est absolument nécessaire que M Macron se reprenne et ordonne immédiatement à la société publique Enedis de respecter, et de faire respecter par ses sous-traitants, les délibérations municipales en vigueur. 

Il est tout aussi nécessaire que les dirigeants d'organisations regroupant des communes (Association des maires de France, FNCCR, Syndicats départementaux d'énergie, etc) exigent elles aussi le respect des délibérations en vigueur, bien que les dirigeants de ces structures soient plus prompts à défendre les intérêts des industriels que ceux des communes qu'ils sont censés représenter.
 


Date de création : 02/05/2018 20:51
Dernière modification : 11/11/2021 16:18
Catégorie : Stéphane Lhomme - Stéphane Lhomme
Page lue 6519 fois